Pour 40 paniers, préparés chaque jeudi entre Pâques et Noël (de mi-avril à mi-novembre):

  • Le Petit : 800.-
  • Le Moyen : 1200.-
  • Le Grand : 1600.-

Livraison sur le domaine le jeudi de 15h30 à 18h30 ou dans le magasin Manor à Monthey à partir de 16h30.

Un petit convient à une personne seule ou un couple ne prenant qu'un repas par jour à la maison, le moyen convient pour un couple qui mange souvent à la maison, le grand à une famille ou à des grands amateurs de légumes.

Au printemps, d'abord, des salades, des épinards, des pommes de terre (garde), des oignons (garde), des côtes de bettes, des céleris (garde).Puis des asperges, des oignons verts, des haricots, des courgettes, des radis, des radis...

En été, des courgettes, des haricots, des colraves, des brocolis, des chou-fleurs, des côtes de bettes, des salades. Puis des pommes de terre nouvelles, des tomates, des poivrons, du persil, des haricots. Enfin des aubergines, du maïs doux, des oignons.

En automne, de la courge, des poireaux, des choux verts, des salades, des carottes, des pommes de terre. Puis des raves, des choux rouges, des betteraves, des céleris pommes. Enfin du rampon, du pourpier, des épinards, de la cima di rapa.

Et puis, c'est l'hiver, on fait une petite pause jusqu'à Pâques! Ne manquez pas tout de même le panier de Noël!

Nous désirons promouvoir et développer une agriculture contractuelle de proximité et défendre les principes suivants

  • Un contrat de partenariat établi entre nous producteurs et vous, qui se concrétise par l'achat à l'avance de la production,ce qui engage notre responsabilité et votre solidarité face aux aléas de la production.
  • Une production respectueuse de la nature, de l'environnement et de l'animal : aide à la biodiversité, fertilité et protection des sols, production sans engrais chimiques de synthèse ni pesticides.
  • Une production artisanale locale sans intermédiaire qui garantit un rapprochement entre vous et agriculteurs.
  • La transparence dans les actes d'achat, de production, de transformation et de vente des produits agricoles.
  • Une ambiance et des conditions de travail de qualité pour les agriculteurs.

Le domaine produit des légumes sous tunnel et en plein champs. Les légumes produits sur le site sont bien sûr des produits de saison, avec quelques variétés anciennes. Des fruitiers ont été plantés en 2009.

Sur le reste du domaine, on cultive du blé, de l'épeautre, de l'Engrain, de l'orge, du maïs, des pommes de terre, des oignons et du colza. L'objectif est de les transformer en farine, flocons, semoules, grains, huiles. Un moulin est installé sur place.

Les produits de la Perrole respectent le cahier des charges Bourgeon depuis 2009.

Ce label est accordé sous conditions de respecter un cahier des charges strict interdisant notamment l'utilisation de pesticides et d'engrais de synthèse. Le maintien de la fertilité des sols et la lutte contre les maladies et les ravageurs sont opérés grâce à des procédés alternatifs, par exemple, l'utilisation de compost, d'engrais verts, la diversification et la rotation des cultures, le désherbage manuel et mécanique, l'utilisation de préparations naturelles ou admises en agriculture biologique/biodynamique pour le soin des cultures.

Pourquoi avoir opté pour la biodynamie? « On souhaitait produire pour nos familles avant tout, une production biologique tombait sous le sens. Mais le bio ne nous apportait pas suffisamment de réponses et la biodynamie correspondait plus à notre perception : intervenir pour redonner de la vie au sol, aider les plantes à devenir moins vulnérables, agir pour renforcer la biodiversité sur le site. »

Les gestes du quotidien au sein de La Perrole répondent avant tout aux exigences de l'agriculture biologique. Désherbage, amendements, suivi des maladies, suivi de la qualité. C'est un peu un pacte de non agression envers la nature et de solidarité avec les espèces cultivées. Mais les deux producteurs ont fait le choix de cheminer progressivement vers un quotidien orchestré par les rythmes naturels, c'est la biodynamie.

Quelque soit le label octroyé, il implique

  • Une connaissance approfondie de la biologie,
  • Une exposition prononcée des cultures à des pertes par manque de connaissance ou maladresse, surtout en période de reconversion,
  • Des besoins plus importants en main d'oeuvre (désherbage) et en équipement (diversification)

Il permet

  • Une alimentation saine et goûteuse
  • Un maintien de la fertilité naturelle de nos terres agricoles
  • Une protection de la biodiversité et un respect de la vie sauvage